Menu Fermer
avocat-meeting-6-w2000
LecturePlay
LecturePlay

pénal - famille - étrangers
Transactions immobilières

Droit pénal - Droit de la famille - Droit du travail
Droit des étrangers - Transactions immobilières

Droit pénal - Droit de la famille - Droit du travail
Droit des étrangers - Transactions immobilières

Procès BITTON : 18 décembre 2013 je dis “présent” pour le soutenir !

Mes Chers Confrères,

J’ai eu la chance  de rencontrer à deux reprises notre Confrère BITTON et de faire ainsi sa connaissance.

Je voulais me faire ma propre conviction sur ce personnage qui fait, depuis quelques mois, couler beaucoup d’encre…. mais à mon avis pas assez de papiers.

Pas assez de papiers pour dénoncer le procès dont il fait l’objet. Des recherches sur Internet ont confirmé ce sentiment alors que ce procès qui est un scandale aurait dû faire l’écho, plus de bruits.

Un scandale de faire taire un Confrère qui ne remplit que sa tâche électorale : nous servir.

Un scandale de ne pas montrer de preuves flagrantes pour le condamner. On préfère jouer une pièce de théâtre.

J’attendais naïvement ces derniers jours un abandon des poursuites disciplinaires. Je comprends qu’il n’interviendra jamais car aux yeux des poursuivants ça serait un aveu d’échec, une preuve qu’on a fait fausse route.

Mais quoi de plus noble de reconnaître ses erreurs et de revenir sur une décision absurde ??

Ce n’est pas une marque de faiblesse mais devant, reconnaissons-le, tant d’absurdités, la sagesse commanderait de rebrousser chemin…

Il est encore temps, je pense.

Mercredi 18 décembre 2013 de 9h à 13h, faisons preuve de la plus grande confraternité : Soutenons Avi Bitton !

Soyons nombreux non pas contre notre Ordre qui doit exister mais pour protester démocratiquement et dans le calme contre une absurdité, contre un procès vide de sens.

Mes chers Confrères, si vous étiez à la place d’Avi Bitton, qu’auriez vous fait face à tant de bizarreries, tant de choses obscures ?

Je vous laisse réfléchir à la question.

Quant à moi, mon choix est fait : à mercredi !

Thomas DESROUSSEAUX

Consulter également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je ne suis pas un robot

EnglishFrançaisEspañol